Recherche de blog
Derniers commentaires
Aucun commentaire

Marie-Antoinette : la robe des interdits

Posté sur1 An auparavant
Aimer3

Présenté au Salon de l'Académie royale en août 1783, un portrait de Marie-Antoinette réalisé par l’artiste peintre Elisabeth Vigée Lebrun fait un véritable scandale ! La raison : la tenue arborée par la reine, en robe blanche très simple ressemblant à une chemise de nuit, coiffée d’une capeline, les cheveux sur les épaules… Une apparence jugée hautement indécente pour une femme de son rang. Mais Marie-Antoinette, sous les conseils de sa ministre des modes Rose Bertin, avait récemment délaissé les robes luxueuses et spectaculaires pour adopter un style beaucoup plus simple, en accord avec son mode de vie très nature à la ferme du Petit Trianon. La robe dite « de gaulle » qu’arbore Marie-Antoinette sur cette peinture est un vêtement d’intérieur en mousseline blanche, très décolleté et ajusté à la taille par une ceinture de taffetas, qui devient rapidement très tendance parmi les amies de la reine, puis parmi les femmes de mode en France et en Angleterre. Mais ce choix vestimentaire était loin d’être perçu comme anodin car il signifiait dépouiller les aristocrates de leur identité traditionnelle, les femmes nobles pouvant désormais être confondues avec des paysannes ou des femmes de chambre. L’épouse de Louis XVI fut en outre accusée d'importer des tissus étrangers et de paralyser l'industrie de la soie française, une décision jugée hautement antipatriotique. Le scandale fut tel que le portrait fut finalement retiré du salon pour être remplacé par celui dit « à la rose ».

Laissez un commentaire
Laisser une réponse
Connectez-vous pour poster un commentaire.
Fermer
Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

Menu

Mon compte

Créez un compte gratuit pour sauvegarder des articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter